Réduction des stocks, accélération des flux de production… bon nombre d’entreprises évoluant dans des marchés très concurrentiels se sont lancées dans ce processus d’amélioration de la performance. Mais cette démarche peut induire des effets néfastes côté client si elle n’est pas maitrisée en améliorant la réactivité des équipes de production. Conscientes des enjeux, les entreprises saisissent alors l’importance et la nécessité de mettre en place un management des équipes de production au quotidien d’autant plus que le degré d’exigences des Clients en termes de qualité, coût et délai prend aussi de l’ampleur.

Qu’est-ce qu’un management au quotidien ?

C’est un mode de management à la fois dynamique et visuel sur lequel les entreprises s’appuient pour piloter les processus de fabrication, c’est-à-dire mesurer en continu la performance de ces processus, la comparer aux objectifs définis en interne et/ou externe et, déclencher les actions correctives d’amélioration. Le management au quotidien permet également de hiérarchiser les différentes actions à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés.

Cela passe par de la méthodologie…

On vous parlera souvent d’« unité de lieu », d’« unité de temps » et d’« unité d’acteur » car ce mode de management par les processus est animé au quotidien par le responsable hiérarchique, toujours dans l’ atelier au plus près des postes de travail avec l’ensemble des opérateurs, devant un tableau qui permet à l’ensemble de l’équipe de visualiser sous forme de graphiques ce qui va de ce qui ne va pas et, tous les jours durant 5 min (d’où le nom de TOP 5).

Durant ces 5 min, le responsable hiérarchique

  • Suit un ordre du jour préétabli (problème sécurité, qualité, délais, productivité, informations diverses)
  • Présente les résultats de l’équipe et les analyse,
  • Décide des actions,
  • Stimule le bottom-up. Il encourage les échanges. Il recueille les avis et fait prendre conscience à chacun de sa valeur ajoutée dans le processus d’amélioration continue de la performance.
  • Renforce les fondamentaux si des dérives sont observées (respect des fiches d’instructions, du rangement, des standards, etc.)

Et l’accompagnement d’un consultant expert…

L’intervention commence par le diagnostic de l’entreprise. Le consultant procède à un état des lieux qui lui permet de déterminer les forces et les faiblesses de l’entreprise, d’identifier les indicateurs actuellement en place, d’identifier les plus pertinents de ceux qui ne le sont pas. Puis, le consultant avec le management de production sélectionnent les indicateurs QCDS (qualité, coût, délai et sécurité), définissent leur fréquence de mise à jour (semaine, journée, heure équipe…) en fonction de leur pertinence et de la facilité de collecte des données par les opérateurs et l’encadrement. Le consultant conseille également sur la mise en forme des indicateurs (graph, nuage de points etc.) pour qu’ils soient rapidement compréhensibles et interprétables par tous. Enfin, il intervient pour la définition de l’ordre du jour top 5 et, le choix du secteur (suffisamment éclairé, pas trop bruyant, au plus près des postes de travail, dans un secteur passant…) pour faciliter la mise en place du management au quotidien.

L’autre mission du consultant va consister à former les responsables « d’îlots choisis » sur les indicateurs (à quoi çà sert ?, quels sont les indicateurs les plus pertinents ? quelles sont les décisions à prendre ?). Il les aide également à prendre la parole en public, à analyser les indicateurs, à transmettre des informations, à faire participer leurs collaborateurs car souvent le middle management de production est constitué d’excellents techniciens qui ont été promus au poste de responsables sans pour autant avoir une aisance naturelle à l’animation d’équipe.

C’est aussi en véritable coach que le consultant va apporter son soutien auprès des responsables lors de leur prise de parole en public mais aussi lors du débriefing en revenant sur les points forts et les points à améliorer.

Une fois le concept validé par une amélioration des performances des îlots, le déploiement se poursuivra dans le reste de l’entreprise.

Avez-vous déjà installé ou bien participé à la mise en place d’un management au quotidien ? Quels en ont été les effets ? Laissez nous vos commentaires.