Au cœur de la nouvelle version de l’ISO 9001 (2015)

La version 2015 de l’ISO 9001 dispose d’une nouvelle exigence qui demande aux entreprises de prévenir la non-satisfaction client à travers un plan de traitement des risques. Cette notion de maîtrise des risques n’était pas du tout abordée dans la version précédente et constitue l’un des principaux changements.

Comment intégrer une démarche par les risques au sein de son système qualité ?

méthodologie DROP ISO 9001

La méthode DROP © – Démarche d’identification des Risques et Opportunités d’amélioration d’un Processus – a été spécifiquement créée par Euro-Symbiose pour répondre à cette nouvelle exigence. Cette méthode est le fruit de l’expérience d’une dizaine de consultants experts dans l’approche risque depuis plus d’une quinzaine d’années. Elle cherche à simplifier au maximum le travail des équipes et se veut parlante et concrète pour les utilisateurs (équipes de direction, pilotes de processus, service qualité), dans l’esprit de la version 2015 de l’ISO 9001.

En quoi consiste la méthode DROP ?

La méthode DROP consiste à se concentrer sur un processus jugé à risques. Elle se divise en 7 étapes :

  • Définir les exigences à prendre en compte,
  • Identifier les exigences critiques,
  • Déterminer les étapes à risque,
  • Analyser chaque étape à risque,
  • Identifier les risques sur ces étapes,
  • Evaluer le niveau de risque,
  • Engager les actions de maitrise.
  • Une fois le risque identifié, l’entreprise a deux options :

  • Favoriser les actions de réaction, où l’on va chercher à se préparer aux évènements redoutés et limiter leurs conséquences.
  • Privilégier les actions de prévention, où l’on va mettre en place une pratique pour éviter que l’évènement redouté n’arrive.
  • Pour chacune de ces 7 étapes, un support type est à compléter. Ce dernier permet d’analyser les risques et de formaliser les résultats.

    Les avantages de la méthode DROP

    La méthode DROP a été conçue pour faciliter au maximum le travail. Par exemple, plutôt que d’analyser les risques étapes par étapes, on va sélectionner les étapes à risques. Ceci va permettre de gagner du temps en se concentrant directement sur l’analyse des étapes à risques définies préalablement. Le support type se veut également intuitif et à la portée de tous.

    Cette méthode est donc une manière aisée de répondre à la nouvelle exigence du paragraphe 6.1 de la norme ISO 9001 dans sa version 2015.