L’évolution des exigences légales et clients ainsi que l’intégration croissante de systèmes mécatroniques et informatiques au sein des véhicules nécessitent de s’appuyer sur un modèle de référence qui permet aux constructeurs de garantir que les produits développés par leurs fournisseurs respectent le niveau d’exigence et de sécurité requis.

Automotive SPICE est un modèle qui répond à cette exigence. Aujourd’hui utilisé par la plupart des constructeurs automobiles et fournisseurs de rang 1, il est de plus en plus exigé au sein de la chaîne d’approvisionnement.

Comment ça marche ?

Automotive SPICE  est un modèle de référence qui permet d’évaluer spécifiquement les processus de développement logiciel lors des phases de conception d’un produit. Le modèle global se compose de 32 processus de référence au sein duquel les OEM choisissent ceux applicables avec un minimum de 16 processus qui constituent le cadre requis du VDA.

L’évaluation de chaque processus s’effectue au travers d’une grille afin de vérifier si le fonctionnement du processus répond à des « Pratiques de base » ou à des « Pratiques génériques ». Le niveau de capabilité du processus est ensuite quantifié selon une échelle allant de 0 à 5 (0 pour un processus incomplet et 5 pour un processus innovant).

L’évaluation du  niveau de capabilité s’effectue au travers d’un audit effectué par un auditeur certifié.

Avantages et bénéfices :

Des degrés de capabilité élevés permettent aux organisations de :

  • S’assurer de la qualité de développement des produits de type électronique ou logiciel, et ainsi d’être capable de faire face aux exigences, en particulier dans le domaine de la sécurité des produits (ISO 26262).
  • Gérer les risques et identifier au plus tôt les problèmes potentiels en interne et chez les fournisseurs, pour mettre en œuvre immédiatement les mesures de prévention requises et diminuer les coûts futurs (réparations, mises à niveau, rappels…).

Problèmes communs à éviter :

Les problèmes typiques rencontrés par les entreprises lorsqu’elles mettent en œuvre le modèle SPICE sont les suivants :

  • Vouloir aller trop vite en essayant de forcer des changements importants dans les processus de développement logiciels. Il est nécessaire de procéder au préalable à leur évaluation complète.
  • Oublier les objectifs de l’entreprise. Le modèle d’évaluation permet de s’assurer de la cohérence entre les objectifs stratégiques et leur déclinaison au sein des processus de développement logiciels, il convient donc de bien évaluer cette déclinaison.
  • Avoir des objectifs irréalistes. Les changements dans les processus et les systèmes nécessitent du temps, des efforts et des ressources. Il est important de fixer des objectifs réalistes et motivants suite à l’évaluation afin de donner envie aux équipes d’améliorer les processus.
  • Effectuer des corrections ponctuelles sur des processus de développement sans se poser la question des bonnes pratiques. Il est préférable d’améliorer les processus de développement en priorisant les actions à mettre en œuvre selon les risques identifiés lors de l’évaluation.
  • Manquer de ressources. Si les ressources nécessaires au changement ne sont pas allouées, les pistes de progrès identifiées lors de l’évaluation ne seront pas mises en œuvre de manière suffisamment robustes et remettront en cause la crédibilité du travail effectué.

 

Découvrir les exigences du modèle d’évaluation SPICE® v3.1.